Chambres d'hôtes de charme Presqu'ile de CrozonLe Domaine de Moulin Mer Close Navigation
Domaine de Moulin Mer Le blog

Bienvenue sur le blog de nos chambres d'hôtes de charme proche de la Presqu'ile de Crozon en Bretagne

Chambres d'hôtes de charme et table d'hôtes en Finistère

Contactez-nous
Loading Posts



Un avant goût des vacances. Photo prise il y a quelques minutes sur les grèves de la presqu’ile de Logonna-Daoulas à deux pas de nos chambres d’hôtes de charme en Bretagne.

Un avant goût des vacances. Photo prise il y a quelques minutes sur les grèves de la presqu’ile de Logonna-Daoulas à deux pas de nos chambres d’hôtes de charme en Bretagne.

Le superbe jardin médicinal de l’Abbaye de Daoulas, classé Jardin Remarquable du Finistère.

L’Abbaye de Daoulas se situe à seulement 5 kilomètres de nos Chambres d’Hôtes de Charme.

Odeurs de printemps et premières fleurs de saison. Ici un simple bouquet de tulipes dans le séjour de notre Maison d’Hôtes de Charme en Bretagne.
Pensez au Domaine de Moulin Mer pour vos séjour sur la Presqu’ile de Crozon.

Odeurs de printemps et premières fleurs de saison. Ici un simple bouquet de tulipes dans le séjour de notre Maison d’Hôtes de Charme en Bretagne.

Pensez au Domaine de Moulin Mer pour vos séjour sur la Presqu’ile de Crozon.

Très belle vidéo de présentation de notre superbe région de Bretagne : Roscoff, Quimper, Vannes, Bénodet…

Proche de nos chambres d’hôtes de charme en Bretagne, visitez la ville dynamique de Landerneau avec le coeur historique et le plus vieux pont habité d’Europe, le Pont de Rohan séparant la Cornouaille du Léon.

Dans le Finistère, sur la Presqu’ile de Crozon, des espaces géologiques viennent d’être labellisés 8e « Espace remarquable de Bretagne ».

Et de 8 ! Un ensemble de 27 sites géologiques de la Presqu’ile de Crozon a rejoint, fin 2013, les autres réserves naturelles labellisées « Espace remarquable de Bretagne ». Délivré par le Conseil régional de Bretagne pour six ans, ce label vise à protéger et valoriser ce site dont le patrimoine naturel est reconnu comme exceptionnel pour la région.

A Crozon, les roches parlent. Ses falaises, riches en fossiles et minéraux de toutes sortes, laissent voir des milliers d’années de formation du Massif Armoricain. La coupe du Veyac’h, près de Camaret, laisse ainsi apparaître pas moins de six formations géologiques, témoins de l’histoire de ce territoire. Une histoire qui se décline aussi en couleurs : de l’ocre des calcaires de Rosan aux grés et schistes rouge du Cap de la Chèvre en passant par les ardoises de Veryac’h.

Et pour les curieux qui veulent en apprendre un peu plus, un petit tour s’impose à la Maison des Minéraux, sur la route du Cap de la Chèvre, qui propose notamment des balades pour découvrir la géologie, la faune et la flore locales.

Enfin, avant de réembarquer vers la côte finistérienne, poursuivez plus au sud, jusqu’au fameux cap. Ses falaises, qui atteignent une centaine de mètres et tombent à pic dans la mer, offrent un panorama saisissant sur la Baie de Douarnenez et l’Anse de Morgat.

L’église abbatiale de Daoulas

La proximité du centre culturel de l’Abbaye de Daoulas et de l’église abbatiale confère à cet ensemble un aspect particulier.

Une austérité toute monacale se dégage de cette église classée. Cette atmosphère singulière est engendrée par la pureté des lignes architecturales, l’extrême sobriété des décors et la rareté des sculptures.

De dimensions modestes malgré sa hauteur remarquable (12.50m), l’église de style roman, a connu de nombreux remaniements au fil des siècles. Edifiée entre 1167 et 1173, l’église faisait partie d’un nouveau monastère établi à Daoulas et devait ressembler beaucoup à ce qu’elle est aujourd’hui. Au cours du XVIe siècle, période d’apogée, des modifications importantes et imposantes sont apportées à l’église dans un style gothique (chœur, bas-côté sud, porche monumental).

Vint ensuite le temps du déclin. Après leur effondrement, le clocher roman et le chœur gothique sont démolis entre 1830 et 1835. Vers 1878, l’obstination du curé de Daoulas a permis d’engager une restauration partielle de l’église rétablie dans sa forme romane originelle. A noter que le porche clocher a bénéficié d’une magnifique restauration en 2007.

A proximité :

  • Parc de l’abbaye : cloitre roman du XIIe siècle (reconstitué à la fin du XIXe) avec son ancienne vasque, le jardin de plantes médicinales, la fontaine de l’oratoire
  • La chapelle Sainte-Anne
  • La rue de l’église
  • La chapelle Saint-Roch
Pour la 7ième année consécutive le Domaine de Moulin Mer est honoré de figurer dans le célèbre Guide Michelin.

Pour la 7ième année consécutive le Domaine de Moulin Mer est honoré de figurer dans le célèbre Guide Michelin.

La croix des 12 Apôtres à Logonna-Daoulas (Finistère) est l’un des plus étranges et des touts premiers menhirs christianisés en Bretagne

Située sur la route menant à l’Hôpital-Camfrout, au lieu-dit Rungléo, cette pierre de 2.18m de hauteur devait être, à l’origine, un menhir ou une borne militaire. Sculptée par un anonyme, elle aurait été christianisée entre l’époque romane et le XVe siècle. Ce monument atypique est considéré comme le plus ancien des calvaires finistériens.

Ce menhir à quatre faces est surmonté d’une croix. Sur une de ses faces, quatre rangs sculptés en bas-relief sont divisés en niches. Le rang supérieur ne contient qu’une seule niche présentant le Christ bénissant de la main droite et tenant un globe de la main gauche. Les trois rangs inférieurs sont constitués de quatre niches chacun. Dans chacune d’elle se trouve un Apôtre. De gauche à droite, rang du haut : Pierre, André, Jacques le majeur et Jean ; rang médian : Thomas, Jacques fils d’Alphée, Philippe et Barthélémy ;  rang inférieur : Matthieu, Matthias, Simon et Thadée. Il existe en Irlande, des calvaires présentant de la même façon les Apôtres en trois rangs de quatre (par exemple, la croix de Moone dans le comté de Kildaire près de Dublin).

Enclos paroissial du Tréhou édifié à la limite de la Cornouaille, mêle chaleureusement les teintes jaunes de la pierre de Logonna et celles, plus sombres, du Kersanton.

A la naissance des Monts d’Arrée, la richesse du Tréhou s’est construite essentiellement grâce à la culture et surtout au tissage du lin entre le XIIIe et XIXe siècle. La commune était d’ailleurs, comme d’autres, sous l’influence des « Juloded », paysans-marchands acheteurs de lin et revendeurs de toile.

L’église Sainte-Pitère, construite au XVIe siècle est remaniée au siècle suivant. Dès le premier regard, on remarque le clocher à dôme (1649) qui s’élève élégamment ver le ciel. Le calvaire classé, daté de 1578, est un bel exemple de l’harmonieux mélange entre les deux type de pierre. Les 12 Apôtres y sont sculptés en bas-relief sur le socle.

En se rapprochant, la statue de Sainte-Pitère, finement sculpté en Kersanton, domine le porche renaissance ou une sablière porte la date de 1610. A l’intérieur du porche, on retrouve 4 statues des Apôtres, œuvre du sculpetur landernéen Roland Doré.

Le Tréhou se situe à 17km de nos chambres d’hôtes de charme en Bretagne.